Autorité territoriale pour l’ordre public de Vrancea

Retour
imagine de fundal

 

AUTORITÉ TERRITORIALE POUR L’ORDRE PUBLIC DE VRANCEA

 

1.Stoica Cristina – membre
2.Nica Remus Gherasim– membre
3.Alecsandrescu Dorian – membre
4.Chiscop Flaviu-Dorel – membre
5.Vlad Alin Marian – Marian – membre
6.Babis Adrian – membre
7.Trofin Ginel – membre
8.Badiu Adrian – membre
9.Răducanu Cătălin – membre
10. Blîndu Nicuşor– membre
11.Guguianu Constantin – membre
12.Nedelcu Florin – membre
13.Melinte Vasile – membre (président d’ATOP)
14.Adam Mircea – membre
15.Mocanu Dan Adrian – membre

Commissions de l’Autorité Territoriale

pour l’Ordre Public Vrancea

 

  • I. Commission de coordination des situations d'urgence et des pétitions

    Nica Remus Gherasim – Inspecteur en chef de l’IPJ Vrancea
    Guguianu Constantin -représentant de la communauté
    Vasile Melinte – conseiller de comté (président d’ATOP)
    Mocanu Dan Adrian –  conseiller de comté

    Alecsandrescu Dorian – Directeur exécutif de la police locale

  • II. Commission de planification, d'établissement et d'évaluation des indicateurs de performance minimaux

    Stoica Cristina – sous-préfet du comté de Vrancea
    Babis Adrian – Colonel
    Badiu Adrian – conseiller de comté
    Raducanu Catalin – conseiller de comté
    Mircea Adam – représentant de la communauté

  • III. Commission des questions sociales, des normes professionnelles, de la consultation et des droits de l'homme

    Vlad Alin Marian – le représentant du corps national des officiers de police
    Chiscop Flaviu-Dorel – Inspecteur en chef de l’ISU Vrancea
    Blindu Nicusor – conseiller de comté
    Nedelcu Florin – conseiller de comté
    Trofin Ginel – représentant de la communauté

  • Secrétariat exécutif

    Ion Luminita – inspectrice

  • Annonces
  • Attributions ATOP

    L’autorité territoriale de l’ordre public est un organe consultatif dépourvu de personnalité juridique, constitué et fonctionnant aux côtés du conseil général de la municipalité de Bucarest, respectivement, aux côtés de chaque conseil de comté, et qui exerce son activité conformément aux dispositions de la loi no. 218/2002 sur l’organisation et le fonctionnement de la police roumaine et du présent règlement, afin de garantir le bon développement et l’amélioration de l’efficacité du service de police dans l’unité administrative et territoriale dans laquelle il opère.

    L’autorité territoriale de l’ordre public
    assure par l’intermédiaire de son activité la représentation et la promotion des intérêts de la communauté afin de créer un climat de sécurité et de protection du public. 218/2002, l’autorité territoriale de l’ordre public exerce ses activités en plénière et en commissions de travail. Le plénum se réunit tous les trimestres en session ordinaire et chaque fois que nécessaire en session extraordinaire, sur convocation écrite du président ou à la demande de 4 membres au moins. , adressée au président.

    Le président représente l’autorité publique territoriale chargée principalement des attributions suivantes:
    a) convoque et dirige des séances plénières;
    b) coordonne les travaux des commissions de travail et du secrétariat exécutif;
    c) présente des informations trimestrielles sur l’efficacité du service de police lors des réunions du conseil général de la municipalité de Bucarest, respectivement du conseil de comté;
    d) coordonne l’élaboration du rapport annuel sur l’activité de la police.

    Les comités de travail sont:
    a) Commission de coordination, situations d’urgence et pétitions;
    b) Commission pour la planification, l’établissement et l’évaluation des indicateurs de performance minimum;
    c) Commission des questions sociales, des normes professionnelles, de la consultation et des droits de l’homme

    Les comités se réunissent tous les mois.
    Les informations périodiques, plans de mesures, programmes, stratégies d’action et tout autre document élaboré par les commissions de travail, qui engagent l’autorité de l’ordre public territorial dans des relations avec des tiers, sont soumis à adoption ou, le cas échéant, à l’approbation de son plénum, qui est à cet égard.

    La Commission de coordination, d’urgence et des pétitions est composée de 4 membres, à savoir: 2 conseillers, dont le président de l’autorité, un représentant de la communauté, le chef de la direction générale de la police de la municipalité de Bucarest et de l’inspection de la police du comté.

    Les tâches de la Commission sont les suivantes:

    a) organiser des consultations avec les membres de la communauté locale et les organisations non gouvernementales sur les priorités en matière de sécurité de la personne et d’ordre public et, sur cette base, élaborer un plan stratégique annuel comportant un caractère de recommandation pour les unités de police;
    b) surveille les activités de la police et notifie les carences éventuelles de celle-ci afin de prendre des mesures opérationnelles en vue de leur élimination;
    c) fait des propositions à la police pour régler les plaintes qui lui sont adressées concernant la violation des droits de l’homme et des libertés fondamentales;
    d) sur proposition des unités de police ou de sa propre initiative, analyse l’activité des institutions en charge des personnes en situation de risque ou ayant des comportements inadéquats (patients psychiatriques, mineurs, détenus, sans moyens de subsistance, etc.) en leur recommandant de prendre des mesures pour accroître l’efficacité de leurs activités;
    e) prendre des mesures dans l’intérêt des organisations non gouvernementales pour la mise en œuvre de la loi sur la prévention du crime;
    f) identifie la logistique nécessaire pour rendre le service de police plus efficace.

    Le Comité de planification, d’établissement et d’évaluation des indicateurs de performance minimaux est composé de 4 membres, à savoir: 2 conseillers, un représentant de la communauté et le sous-préfet.

    La Commission II a les attributions suivantes:
    a) participer à l’élaboration du plan d’activité fourni par l’art. 18 lit. a) de la loi no. 218/2002 et l’établissement d’indicateurs de performance minimaux pour les services de police;
    b) poursuit le respect des indicateurs de performance, en présentant périodiquement des informations à ce sujet à l’ensemble des autorités de l’ordre public territorial;
    c) recommande l’initiation d’actes normatifs dans le domaine de la sécurité publique;
    d) à la demande et de sa propre initiative, il se rend au siège des unités de police et, dans le rapport des conclusions, formule des demandes ou des recommandations de financement aux ordonnateurs;
    e) élabore des études spécialisées, des documents et de la documentation dans le domaine de l’ordre public;
    f) élabore le rapport annuel sur l’efficacité de la police, qui sera présenté à la réunion du conseil de comté, respectivement du conseil général de Bucarest, et sera publié.

    La Commission des questions sociales, des normes professionnelles, du conseil et des droits de l’homme est composée de 4 membres, à savoir: 2 conseillers, un représentant de la communauté et le représentant du Corps national des hommes politiques.

    La Commission III a les attributions suivantes:
    a) reçoit les notifications de violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales et fait des propositions en vue de leur règlement juridique par les unités de police, en organisant des audiences à cette fin;
    b) surveiller, du point de vue de l’ordre public, les activités quotidiennes et adresser des recommandations écrites aux personnes susceptibles de violer la loi afin de réviser leur attitude (administrateurs de marché, organisateurs de manifestations culturelles et artistiques, gestionnaires d’établissements publics d’alimentation , discothèques, casinos, etc.);
    c) prend des mesures pour engager la population dans des activités visant à assurer l’ordre public et la sécurité des biens de la personne;
    d) recommande à toutes les structures ayant des responsabilités en matière d’éducation de prendre les mesures nécessaires contre les personnes susceptibles d’enfreindre la loi.

    L’activité de l’ordre public territorial est exercée dans les locaux fournis par le conseil général de la ville de Bucarest et par les conseils de comté, selon le cas.

    Afin de s’acquitter de ses tâches permanentes, l’autorité de l’ordre public territorial est un secrétariat exécutif composé d’au moins deux personnes, affectées à des postes créés par une décision du conseil général de la municipalité de Bucarest, respectivement du conseil de comté, en ce qui concerne les postes du bureau des relations. avec le public dans leur propre organigramme.

    Le secrétariat exécutif assure la réception et l’envoi de la correspondance, des pétitions et des plaintes des citoyens, ainsi que des relations avec la presse. Les décisions de l’autorité de l’ordre public territorial sont adoptées à la majorité simple, le quorum d’au moins 9 membres.L’autorité territoriale de l’ordre public n’a aucune compétence en matière opérationnelle de la police.Pour l’activité exercée dans le plénum et dans les comités, les membres du pouvoir de l’ordre public territorial ont droit à une indemnité de réunion établie par le conseil général de la ville de Bucarest, respectivement par les conseils de comté.

[gtranslate]